Art-Oratoire-Toulouse-Mathilde

Apprendre à parler en public

Podcast Arrête de Rougir, le podcast qui t'aide à prendre la parole en toute sérénité

Arrête de Rougir le podcast qui t’aide à prendre la parole en public en toute sérénité !

Arrête de Rougir, le podcast de la prise de parole en public !

Episode 32 : Parler en public c’est comme la musique, cela s’apprend ! 

 
Dans cet épisode je fais ce rappel qui me semble essentiel. En effet parler en public 🎤est une compétence qui s’acquiert au même titre qu’apprendre à jouer d’un instrument. Si demain vous me mettez une flûte traversière entre les mains, surtout préparez les bouchons, car ça risque de vous faire mal aux oreilles ! Je n’ai jamais joué de cet instrument, donc pour sortir une note correcte, je vais devoir m’entraîner.
 

Comme tout apprentissage c’est en pratiquant que vous allez vous améliorer !

 Je rencontre régulièrement des personnes qui sont en difficulté dans cet exercice car elles mettent la barre trop haute. Elles ont l’impression que cette compétence est innée, et qu’elles ne font pas partie de la catégorie des personnes dotées de ce « don ». 
 
Je comprends tout à fait cette confusion, car à l’école on vous a demandé de prendre la parole (pour réciter une poésie, faire exposé, passer des examens), sans vous expliquer comment vous y prendre. Comme si c’était acquis, et que tout le monde savait comment se tenir, comment poser sa voix, structurer un discours et capter l’attention. Voyant que personne ne vous donnait les clés de la réussite, et que certains de vos camarades étaient à l’aise dans cet exercice; vous en avez conclu que la prise de parole en public ne devait sûrement pas s’apprendre, mais qu’elle était de l’ordre de l’inné.
 
Votre scolarité passant, vous êtes ensuite arrivés dans le monde du travail dans lequel on vous a demandé de prendre la parole, sauf que depuis les bancs de l’école vous ne vous êtes pas entraînés, et vous voilà en difficulté. 
 
Pourquoi ressentez-vous ce malaise ? Peut-être parce que vous n’avez jamais pu développer cette compétence; alors par rapport à certains de vos collègues cet exercice est plus difficile pour vous. 
 
A l’âge adulte vous en êtes peut-être encore à vos balbutiements en prise de parole, mais bonne nouvelle cela s’apprend ! 
 

Quand vous allez commencer, vous serez d’abord au niveau débutant, puis intermédiaire, et ensuite vous arriverez au niveau expert ↗️

Votre progression sera plus ou moins longue en fonction de vôtre entraînement. En effet, si vous prenez tous les jours la parole en public, vous allez mettre en place des stratégies qui vous permettront de progresser plus vite; Alors que si vous prenez la parole qu’occasionnellement, vous n’allez pas pouvoir mettre en place des automatismes et des réflexes, votre progression sera plus lente.
 
Comme la prise de parole en public est une compétence qui s’apprend, cela veut dire qu’il y aura des hauts et des bas ! Même les meilleurs humoristes, comédiens, chanteurs, sont passés par là. Puis ils ont aiguisé leur technique, ont observé ce qui fonctionnait et ne fonctionnait pas et ont progressé.
 

Pour apprendre à parler en public, n’allez pas chercher la perfection mais la progression

Alors même si je sais que cette idée ne vous enchante pas, cela veut aussi dire que vos premières prises de paroles en public ne seront pas parfaites, elles auront des défauts. Une voix mal placée, un public qui ne vous écoute pas, des trous de mémoire etc.. Mais c’est en forgeant que l’on devient forgeron, alors vous vous aiderez de ce feedback pour vous améliorer. 
 
Lors de vos premières prises de parole, n’allez pas chercher la perfection (tout simplement car elle n’existe pas, vous risquez de vous perdre très vite), mais plutôt la progression. Prenez les petites occasions (un tour de table de présentation par exemple) comme un laboratoire où vous allez pouvoir tester des choses. 
 
Avancez pas à pas en vous fixant des objectifs atteignables : un jour vous allez faire attention à votre regard, la fois d’après vous vous concentrerez sur votre posture etc… Soyez dans l’expérimentation, comme dans un laboratoire vous allez tester des formules, certaines fonctionneront bien et d’autres-non 😊
 

Entraînez-vous à la maison

 
Si vous n’avez pas l’occasion de vous entraîner dans ces conditions, alors entraînez-vous à la maison, imaginez un public. Faites comme si il y avait du monde ! Même si cela peut vous sembler ridicule, je vous assure que cet entraînement participera à votre progression. Je pense à ceux qui doivent passer des concours ou intervenir pour la première fois en conférence. Bien sur que votre prise de parole va devoir être au top ! Alors entraînez-vous dès que vous le pouvez. Habillez-vous comme si vous étiez en situation, rédigez votre discours et répétez-le, encore, encore et encore. L’idée est de vous l’approprier !
 

Pour progresser, le maître-mot est : indulgence !

Après une prise de parole en public, on a souvent tendance à se souvenir de ce qui n’allait pas. On va pointer du doigt nos défaillances, sans regarder la progression. Ce que je vous conseille c’est de noter sur une grille, les points positifs de votre intervention (voix, gestuelle, contenu du discours). Notez aussi la manière dont vous vous sentiez. Et surtout soyez indulgent !

Oui soyez indulgent envers-vous même, et évitez de vous comparer à des personnes qui expérimentent la prise de parole depuis plus longtemps que vous. Si vous êtes fans de Barack Obama, vous pouvez vous en inspirer et observer ce qui vous plait chez lui. Regardez sa gestuelle, sa manière de poser sa voix et de regarder son public. Mais n’exigez pas d’avoir son niveau du jour au lendemain si vous ne vous êtes jamais entraînés. Par contre si votre objectif est d’égaler son niveau, alors ne vous en privez pas. Cela passera par de l’entraînement avec des hauts et des bas ! 
 

Les modèles sont sources d’inspiration mais attention…

 
Je me rappelle il y a quelques mois j’animais une formation sur la prise de parole en public, à Marseille. Je demande aux formés de me citer leur modèle. Un des apprenants me cite alors le Général de Gaulle. Il adorait sa manière de s’exprimer de captiver les foules. Il me confie alors qu’il ne se sent jamais à la hauteur quand il prend la parole, car il se rend bien compte qu’il n’est pas aussi doué que lui. A ce moment je me suis rendue compte à quel point le fait d’avoir des modèles pouvait limiter les personnes dans leur progression. 

Un des conseil que je pourrais vous donner est de vous comparer à des personnes qui sont au niveau juste au-dessus de vous; et de vous inspirer des plus grands, en étant bien conscient des marches à passer avant de les égaler !

 

La prise de parole en public est un matériau vivant

 
Elle fluctue en fonction de votre humeur, de vos émotions; un jour votre prise de parole peut-être incroyable et le lendemain pas du tout 💥 Souvent des personnes ne voient plus leur progression ou ont l’impression de revenir en arrière car la prise de parole du jour n’a pas été  la hauteur de leurs espérances. 
Mais souvenez-vous que celle-ci fluctue en fonction de votre état interne; si vous venez d’apprendre une mauvaise nouvelle, si vous êtes fatigués, si vous êtes malades, si vous êtes mal à l’aise etc.. votre prise de parole peut en pâtir. 
 
Alors analysez votre progression sur du long terme, faites un bilan de vos 5 dernières prises de paroles en public et constatez, notez vos améliorations. Je suis sure qu’il y en a !
 
 

Pour apprendre à parler en public il faut s’entraîner

 
Prendre la parole en public cela s’apprend, encore faut-il s’entraîner !
Il n’y a pas de secrets pour progresser il va falloir vous entraîner. En tant qu’indépendante de nombreuses occasions s’offrent à mon statut pour aller pitcher, parler de mon activité et de mes projets. Même si la prise de parole est mon métier, j’essaie d’être régulière dans les réunions de réseaux professionnels pour pouvoir m’entraîner dès que je peux. Car cela peut vite se perdre, alors la régularité est très importante.
 
Si dans votre métier vous n’avez pas l’occasion de prendre la parole régulièrement, vous pouvez vous entraîner dans votre vie personnelle, si vous faites partie du bureau d’une association par exemple, vous pouvez également participer à des ateliers de théâtre. Si vous êtes adeptes des réseaux sociaux vous pouvez prendre la parole en vidéo, sur votre page Instagram par exemple. Vous choisissez un thème et vous vous filmez en train d’en parler. L’exercice n’est pas tout à fait le même qu’une prise de parole classique, et le fait de vous filmer peut vous déstabiliser ou au contraire vous rassurer (car vous pouvez recommencer).
 

S’auto-évaluer

 
Dans mes accompagnements je propose à ceux qui en ont besoin de créer une grille auto-évaluative. L’idée est de pouvoir évaluer sa prise de parole en public de la manière la plus objective possible, à l’aide de critères définis en avance.
 
Cet outil peut vous aider à prendre du recul sur vos prises de paroles et vous rendre compte de la réussite de l’exercice. 
 
Si vous ne savez pas par où commencer, je vous propose d’abord de définir l’objectif de votre prise de parole. Pourquoi prenez-vous la parole ? Que cherchez-vous à susciter chez vos interlocuteurs ? L’objectif c’est la base de votre prise de parole, si vous n’en avez pas, celle-ci n’a pas de direction claire.
 
Une fois cet objectif bien défini, vous l’écrivez sur une feuille. Pour savoir si votre prise de parole en public est réussie, il vous suffira de vous reporter à votre objectif et vous demander : a-t-il été atteint ou non ? Comment je sais s’il été atteint ?
 

Ce qu’il faut retenir

 
Maintenant faisons un petit résumé de ce qui a été dit (pour ceux qui arrivent directement à ce paragraphe, bien joué !). Prendre la parole en public cela s’apprend au même titre que la musique ou tout autre compétence. Elle n’est pas de l’ordre de l’innée, tout un chacun peut devenir un orateur. Toutefois, comme toute compétence cela peut être plus ou moins long, vous allez devoir vous entraîner un certains nombres de fois. Lors de cet entraînement il va y avoir des hauts et des bas, mais soyez indulgents envers vous-mêmes. Si vous avez tendance à être trop sévères, vous pouvez réaliser une grille auto-évaluative, qui va vous permette d’analyser votre intervention de manière plus objective.
 
D’ailleurs en parlant, d’objective, la réussite de votre prise de parole va surtout dépendre de cette question : avez-vous atteint votre objectif ?
 
 
Maintenant que vous avez écouté l’épisode ou lu cet article, vous êtes prêts à vous lancer ! Provoquez les occasions, testez, expérimentez, et laissez vous le temps d’apprendre.
 
 
Dans l’épisode 32 La prise de parole en public c’est comme la musique, cela s’apprend : je prends quelques minutes pour faire ce rappel ! Vous pouvez l’écouter et le réécouter, mais surtout lancez-vous 😉